C’est quoi le drop servicing ? (et comment en faire)

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Table des matières

Vous vous demandez peut-être : « C’est quoi le drop servicing ? » Je vous comprends, on en entend de plus en plus parler. Voici la définition.

Définition du drop servicing

Pour faire simple, on peut définir le drop servicing comme un arbitrage de service.

Si vous comprenez déjà le fonctionnement du dropshipping en e-commerce, vous ne devriez pas avoir du mal à comprendre celui du drop servicing. Dans ce modèle économique, vous n’allez pas vendre des produits, mais des services.

En effet, ce nouveau business-model fait intervenir 3 acteurs :

  • Le vendeur propose un ou plusieurs services à des clients potentiels ;
  • Le(s) client(s) achète(nt) le(s) service(s) auprès du vendeur ;
  • Le prestataire effectue les missions offertes par le vendeur ;

Plus précisément, ce modèle commercial consiste à proposer un service que le vendeur n’effectue pas lui-même. Il peut sous-traiter la mission à un prestataire tel qu’un travailleur indépendant ou une agence web.

Ce prestataire va livrer le service au vendeur et celui-ci peut ensuite livrer son client. Ce dernier va payer le vendeur et celui-ci tirera son bénéfice avant de payer le prestataire.

Cette forme d’externalisation est de plus en plus en vogue aujourd’hui sur Internet. Si le drop servicing vous intéresse, sachez que votre seule mission consiste à commercialiser un ou des services et à gérer le service client.

Toutes les prestations pouvant être effectuées à distance et 100 % en ligne peuvent être proposées en drop servicing.

Autrement dit, tout ce qui entre dans le domaine du digital ! Cela peut être la création de logo, le social media, la rédaction d’articles, les formations réseaux sociaux, le marketing automation, la création de site WordPress, le montage vidéo, la formation webmarketing et bien d’autres encore.

Néanmoins, il est conseillé de choisir un service que vous maitrisiez bien, ou au minimum un service sur lequel vous avez quelques notions de base. Et pour cause, n’oubliez pas que votre mission consiste à vendre ce service et si vous n’avez aucune connaissance sur le sujet, vous ne pouvez pas le promouvoir.

Est-ce que le drop servicing est légal ?

Il semble important de souligner que le drop service est 100 % légal partout dans le monde. Vous vous installez comme apporteur d’affaires et vous allez revendre plus cher les services d’un autre prestataire. C’est tout à fait légal !

Le drop servicing est un business sans risque. Votre seule préoccupation, c’est de mettre en place une activité rentable et durable.

Et bien évidemment, le drop servicing est légal, car vous devez déclarer votre activité en tant qu’auto-entrepreneur.

Qui peut faire du drop-servicing ?

Tout le monde peut faire du drop-servicing du moment qu’il exerce le métier avec un statut juridique d’entreprise. Que vous soyez un étudiant, un nouveau diplômé, un chômeur, un salarié, un freelance… Peu importe votre statut actuel, vous pouvez vous lancer dans cette aventure entrepreneuriale.

Pour les débutants, vous pouvez commencer le drop servicing avec zéro investissement. Bien évidemment, votre profit ne sera pas plus important. Toutefois, c’est idéal pour un complément de revenus. Au fur et à mesure du développement de votre activité en ligne, vous pouvez gagner plus d’argent et améliorer votre offre de service.

Sinon, vous pouvez tout de suite investir dans la création de votre site internet, attirer du trafic via le référencement naturel ou faire de la publicité sur Google ou sur Facebook Ads. Toutes ces étapes demandent un investissement de départ.

Comment faire du dropservice ?

Découvrons maintenant comment faire du drop servicing étape par étape !

Trouver des idées de services à vendre

Pour faire du drop servicing, vous devez préalablement lister les compétences que vous avez ou les hobbies qui vous plaisent. Ensuite, vous devez vérifier s’il existe un marché. Pour cela, rendez-vous tout simplement sur des plateformes en ligne comme BeFreelancr, 5euros.com, Fiverr ou autres encore.

Vous trouverez sûrement le nombre de prestataires freelances ainsi que leur nombre de commandes en tapant un mot-clé de recherche comme : rédaction web, graphisme, développement web, traduction, copywritting, SEO, le community management, etc. Cela vous donnera des idées sur l’existence et sur l’ampleur du marché.

Encore une fois, il vaut mieux privilégier un service dont vous avez un minimum de compétences, ou à défaut, un service que vous comprenez bien. Et enfin, n’hésitez pas à définir le public cible que vous prévoyez de cibler. Cette dernière étape vous permet de déterminer la stratégie marketing à adopter et le tarif de services à proposer.

Par ailleurs, les compétences que vous devez absolument avoir, c’est la vente et le marketing.

Trouver des freelances sérieux qui pourront réaliser vos commandes

Vous devez bien choisir le prestataire avec lequel vous allez collaborer. Pour pouvoir tirer profit, vous allez avoir tendance à travailler avec des freelances moins chers. Or, ce sont généralement des débutants.

Autrement dit, la qualité de service ne sera pas forcément au rendez-vous ! Et c’est justement le plus gros travail pour se lancer dans le drop servicing. Il faut trouver des freelances fiables qui proposent des tarifs peu chers.

Ayez également l’habitude de vérifier le service rendu avant la livraison client pour préserver votre réputation en ligne. Pour cela, vous pouvez passer une commande test pour connaitre le sérieux et la fiabilité du freelance ainsi que la qualité de ses services. Ce sera un investissement personnel.

L’idéal est de monter une équipe de freelances et de leur proposer une collaboration sur le long terme. Ainsi, vous ne dépendez pas de la disponibilité, ni du prix d’un seul travailleur indépendant.

Aussi, il est souvent nécessaire d’informer votre équipe de freelances sur votre activité. Mais attention, vous devez régulièrement leur offrir des bonus comme des primes pour la rapidité de livraison par exemple.

Si vous comptez créer une entreprise de drop servicing, il est peut-être préférable de collaborer avec une agence en marque blanche qu’avec des freelances. Mais cette fois-ci, il ne faut pas qu’elle soit au courant de votre activité. Elle risque d’augmenter son tarif.

Que ce soit avec des freelances ou avec une agence en marque blanche, vous devez toujours contribuer à cette augmentation de tarifs. Le conseil à vous donner, c’est de la proposer de façon progressive en fonction du développement de votre activité drop servicing.

Créer les offres sur des plateformes comme BeFreelancr.com ou 5euros.com

Si vous voulez commencer ce business en ligne sans gros investissement de départ, vous pouvez proposer le ou les services à vendre sur BeFreelancr ou 5euros.com.

Si vous ne voulez pas vous perdre la tête à la création de vos offres de service, vous pouvez déjà faire appel à d’autres freelances pour l’effectuer à votre place. D’ailleurs, si vous prévoyez de proposer par exemple des services de rédaction, c’est déjà l’occasion de passer des commandes tests.

Vous bénéficiez à la fois d’une offre prête à être diffusée sur les plateformes freelances et d’une idée de la fiabilité du freelance. Idem pour la création de logo ou d’illustrations de votre offre de service. Ne vous contentez pas de tester un ou deux freelances ! Il faut tenir compte de leur réactivité, de la qualité de leur service, du respect du délai de livraison convenu, etc.

Quant à la tarification, il faut trouver le juste prix. C’est-à-dire, vous devez à la fois penser à votre audience et à vos gains. Si vous proposez un tarif très élevé par rapport au prix du marché et au prix du prestataire, vous risquerez d’être sans client. À l’inverse, si vous ne tirez qu’une petite marge de bénéfice, vous aurez du mal à pérenniser votre activité drop servicing. Donc, il faut trouver le bon compromis.

Dans la description de votre service, vous devez définir une stratégie de contenu qui va bien expliquer votre offre et qui va vous faire sortir du lot pour accroitre votre notoriété. Il est donc conseillé de créer et de vendre un service dans une niche de marché précis.

Par exemple, ne vous contentez pas de dire que vous êtes un expert digital. Orientez votre argument de vente vers les bénéfices clients ! Qu’est-ce qu’ils peuvent s’attendre de votre service ? C’est ainsi que vous pouvez générer de l’engagement.

Gérer la relation-client lors des commandes

À ce stade, vous êtes sollicités par des clients potentiels. Comme énoncé plus haut, votre rôle est de savoir bien vendre votre service. Ainsi, vous devez faire en sorte d’augmenter votre taux de conversion des prospects en clients.

Soyez réactif et à l’écoute des besoins clients. N’hésitez pas à demander le plus de consignes dans le cahier de charge pour que votre prestataire puisse être à la hauteur de satisfaire vos clients.

Et si besoin, n’hésitez pas à proposer un service supplémentaire pour booster les ventes. C’est ce qu’on appelle upsell ou vente incitative en marketing. C’est pour cette raison que vous devez avoir des compétences dans les services à proposer en drop servicing ou au minimum une notion de base.

Après la livraison, vous devez également réfléchir aux moyens de fidélisation clients. Invitez-les à vous laisser des avis positifs. C’est également un facteur très important pour attirer de nouveaux clients sur les plateformes freelances.

En cas de problème ou de retour client, sachez qu’il est de votre responsabilité de les gérer. De votre côté, vous pouvez également faire parvenir les demandes de retouche à votre prestataire freelance.

Et si le client final n’est pas satisfait après plusieurs retouches, il est conseillé de proposer un remboursement. Ce n’est pas très positif, mais l’argument de vente « satisfait ou remboursé » est très apprécié en ligne.

Bien évidemment, il faut discuter de tous ces aspects à votre prestataire freelance. Si vous ne voulez pas le mettre au courant de votre activité drop servicing, vous devez avoir une solution alternative pour gérer les retours clients. Et pour cause, c’est très important pour votre E-réputation.

Encaisser les gains à chaque commande

Ça y est ! Le client est satisfait et vous avez reçu le tarif de la prestation. Il ne reste plus qu’à retirer votre marge de bénéfice avant de payer le prestataire freelance. Plus les missions freelances augmentent, plus vous gagnez de l’argent.

Voilà comment fonctionne le drop servicing ! Il ne vous reste plus qu’à appliquer toutes ces démarches pour mettre en place cette activité en ligne.

Gagnez de l'argent avec nos concepts

Minimum 450 × plus rentable que le Livret A