Peut-on être graphiste sans diplôme ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Il est tout à fait possible de devenir graphiste sans diplôme. Découvrez quelques arguments qui doivent vous convaincre à franchir le pas !

Table des matières

Vous voulez mettre en place une ou des prestations en graphisme. Seulement, voilà ! Vous hésitez, car vous avez peur d’être considéré comme un imposteur. Et vous vous demandez s’il est possible de devenir graphiste sans diplôme. Eh bien, la réponse est oui. Découvrez quelques arguments qui doivent vous motiver à vous lancer et à vous débarrasser du syndrome de l’imposteur.

Le graphisme est un métier non réglementé

Pour devenir graphiste professionnel, le diplôme n’est pas forcément nécessaire. Ce n’est pas une obligation pour pouvoir exercer le métier. Et pour cause, le graphisme entre dans le secteur artistique et donc dans les métiers non réglementés.

Certes, le cursus universitaire après le baccalauréat constitue un bon bagage pour avoir accès aux différents métiers de la communication tels que le graphisme et le webdesign.

Pour information ou pour rappel, vous pouvez accéder au Diplôme National des Métiers d’Art et du Design (DN MADE), un cursus en 3 ans après le bac. Sinon, vous pouvez également accéder au bachelor graphisme ou à la licence pro graphisme.

Ensuite, vous pouvez continuer à étudier pour obtenir un bac+ 5 et avoir comme diplôme un DSAA design (Diplôme Supérieur des Arts Appliqués), un DNSEP (Diplôme National Supérieur en Expression Plastique), un master graphisme et encore un master art.

Ce ne sont pas les études de graphisme qui manquent, mais encore une fois, c’est un métier qui peut s’apprendre sur le tas. Si vous êtes autodidacte et que vous vouliez l’exercer à titre professionnel, il faudra tout de même avoir les compétences en graphisme au même niveau que les jeunes diplômés.

Être un bon graphiste, c’est le fait d’avoir toutes les qualités nécessaires. C’est-à-dire :

  • vous devez d’abord avoir une bonne culture générale et une passion pour le graphisme et design ;
  • Ensuite, il faut être créatif et maîtriser les différents outils informatiques comme les logiciels de PAO (publication assistée par ordinateur) de DAO (dessin assisté par ordinateur) et de CAO (création assistée par ordinateur) ;
  • Par ailleurs, il faut que vous connaissiez les différents outils de communication ;
  • Et enfin, vous devez avoir une importante culture graphique et être prêt à mettre régulièrement vos compétences techniques à jour. Sachez que l’emploi graphiste est en constante évolution.

Comment devenir graphiste sans diplôme ?

Il est tout à fait possible d’apprendre à manipuler les logiciels de conception comme Photoshop et Illustrator ou encore InDesign pour un graphiste print sans passer par une école supérieure ou une école d’art traditionnelle.

En plus des compétences techniques, vous devez également avoir une bonne base de la théorie de la conception. À savoir : les couleurs, la typographie, l’équilibre, l’espace, les lignes et les formes, la texture et bien d’autres encore.

En outre, pour être graphiste sans diplôme, surtout si vous prévoyez d’exercer le métier en tant que freelance, vous devez acquérir des compétences en communication et en gestion de clients. En effet, vous allez être emmené à répondre aux attentes de ces derniers, à fixer un tarif raisonnable et un délai réaliste.

Aussi, vous devez également savoir gérer la pression et être ouvert aux différentes remarques et critiques des clients. Ce qui n’est pas du tout facile !

Et enfin, vous devez avoir des notions en matière d’expérience utilisateur (UX). Si vous êtes un graphiste webdesigner, vous devez concevoir des sites web non seulement attrayants, mais surtout intuitifs.

Les opportunités d’emploi graphiste lorsqu’on est sans diplôme

Le graphisme fait partie des métiers rentables en freelance. Mieux encore, c’est un métier qui vous permet de choisir facilement votre spécialisation.

Vous pouvez opter pour la création du design d’un site web en tenant compte de l’expérience utilisateur (boutons, menus, animations et bien d’autres éléments interactifs).

Sinon, la création de logo est une bonne idée de service à vendre que ce soit sur votre propre site internet ou sur les plateformes spécialisées pour graphistes indépendants. Dans ce cas, vous serez emmené à concevoir un logo avec ou sans charte graphique selon les attentes des clients.

Par ailleurs, vous pouvez choisir de créer des visuels de communication et marketing. Cela peut être des visuels numériques (ebook, brochures, etc.) ou des visuels sur des supports imprimés (designs de T-shirt, magazine, livre, etc.).

Dans tous les cas, il suffit d’avoir l’âme d’artiste pour mettre votre talent aux profits des particuliers ou des entreprises qui pourraient en avoir besoin.

Si vous n’êtes pas encore convaincu qu’il est possible de devenir graphiste sans diplôme, sachez que de nombreux graphistes réputés ont appris leur métier sur le tas. À ne citer que David Carson, directeur artistique du magazine Transworld Skateboarding ou Raymond Loewy (designer de l’étiquette sur la bouteille de Coca Cola).

Je ne cesse de le recommander, il faut se spécialiser pour faire carrière dans le domaine du graphisme. Plus vous choisissez un marché très niché, plus vous pouvez construire rapidement votre e-réputation. Donc, réfléchissez-y bien pour gagner de l’argent en tant que freelance.

Le diplôme est un bagage, mais ce n’est pas la seule voie pour être graphiste professionnel

Pour terminer, il n’est pas obligatoire d’être diplômé pour avoir accès aux métiers du graphisme. Cependant, les diplômes constituent un bon bagage pour mettre en place votre business en ligne.

En effet, le problème de légitimité risque de se poser lorsque vous vous lancez en autodidacte. Toutefois, rassurez-vous ! La majorité de vos futurs clients ne tiennent pas compte de votre cursus universitaire, mais plutôt de votre portfolio, c’est-à-dire : les travaux que vous avez antérieurement réalisés avec succès.

Donc, c’est là le vrai défi ! N’hésitez pas à construire votre réseau professionnel et à vous faire recommander pour avoir vos premiers clients. Si besoin, vous pouvez faire un stage au sein d’une agence de communication pour booster votre portfolio.

Et pourquoi ne pas choisir de devenir salarié en CDD avant de faire une reconversion professionnelle quand vous serez vraiment prêt à franchir le pas pour devenir travailleur indépendant ?

N’oubliez pas qu’il est possible de devenir freelance sans compétence à condition d’être motivé. Soyez prêt à être payé au lance-pierre au début de votre activité en ligne. Cela vous permet de prouver que vous avez les mêmes niveaux qu’un graphiste diplômé. Au fur et à mesure du développement de votre business, vous allez pouvoir facturer plus cher.

Et enfin, ce qui n’est pas la moindre des choses, il faut se former régulièrement pour pouvoir suivre les dernières tendances en matière de design et graphisme. Cela vous permet de rester concurrentiel sur le marché indépendant.

Si vous ne voulez pas vous lancer seul dans cette aventure, vous auriez peut-être besoin d’un accompagnement personnalisé. Dans ce cas, je vous propose ma formation freelancing.

Vous avez aimé cet article ? Donnez-nous du courage en laissant 5 étoiles ! 🥰

0 / 5

Your page rank: