Mon avis sur 5euros.com

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Vous connaissez la plateforme de microjobs (en français microservices) 5euros.com ? Voici mon avis sur 5euros.

Table des matières

En 2010, Fiverr (plateforme de micro-jobs israélienne) voit le jour. 3 ans plus tard, en 2013, les créateurs du site VDM (Vie de Merde) lancent le projet 5euros.com qui reprend exactement le même concept que Fiverr, mais pour une audience francophone. Ce qui était un projet annexe au départ, est devenu un belle plateforme en quelques années !

🤔 C’est quoi 5euros.com ?

5euros.com s’est totalement inspiré de la plateforme de microjobs Fiverr. En reprenant exactement le même concept : des services à 5€ (c’était 5$ pour Fiverr). Aujourd’hui, les deux plateformes ont évolué et proposent désormais aux vendeurs de facture un peu plus cher.

Cependant, 5euros se défini toujours comme une plateforme de micro-services. C’est l’identité de ce site Internet, de part son nom, son logo et son objectif : « Proposer des milliers de microservices pour tous vos besoins, à partir de 5€ ».

La page d’accueil de la plateforme de microservices 5euros.com

Qu’est-ce qu’un microservice ?

Un micro-service est un service en ligne (rédaction web, graphisme, community management, développement web) à bas prix (beaucoup moins cher que le proposerait un prestataire en temps normal). De nombreux travailleurs indépendants reprochent à Fiverr et 5euros d’avoir « cassé » certains professions. Et ce n’est pas complètement faux.

Même si aujourd’hui, ces deux sites essaient de se « racheter une conduite » auprès des freelances, il faut quand même admettre qu’ils ont complètement cassé les prix au détriment des freelances. Quand on voit qu’un site e-commerce peut se vendre 500€ pour 10 jours de travail, on s’interroge. Parce qu’avec la TVA (si entreprise individuelle ou société) les cotisations sociales et les impôts, il restera environ 30€ par jours !

Dans quels pays et avec quel statut social puis-je vendre sur 5euros.com ?

Sur cette page, vous pourrez voir la liste des pays qui ne sont pas autorisés à utiliser 5euros. Car on me pose souvent la question « Pourquoi je ne peux pas vendre sur 5euros ? ». Maintenant vous avez la réponse, et en fin d’article vous trouverez des alternatives à 5euros.com.

Et pour le statut juridique, vous pouvez opter pour l’auto-entreprise, la micro-entreprise ou bien l’entreprise individuelle. Vous pouvez aussi passer en société (EURL ou SASU notamment). En revanche, je n’ai rien trouvé qui parlait du portage salarial. Donc je ne sais pas si un salarié porté peut vendre sur 5euros.

👍 Les avantages de 5euros.com

Que vous soyez rédacteur ou rédactrice, graphiste, développeur WordPress ou encore community manager, 5euros.com peut-être une très bonne opportunité pour trouver des missions intéressantes. On va donc voir les avantages et inconvénients de cette plateforme freelance. Commençons par les avantages.

Une plateforme de mise en relation avec beaucoup de visiteurs

Aujourd’hui, 5euros accueille des milliers de visiteurs par jour, c’est donc une grosse opportunité pour trouver des clients. Quand on est travailleur indépendant, quelque soit notre métier (codeur, consultant, rédacteur-concepteur ou autre) il est souvent difficile de trouver ses premiers clients.

Et nous ne sommes pas tous doué pour la téléprospection. Donc les plateformes comme 5euros, Fiverr ou BeFreelancr représentent une belle source de trafic qualifié. Puisque la grande majorité des visiteurs sont des clients potentiels (des prospects). Ils ne viennent pas pour se promener sur ce type de plateformes !

5euros a une bonne réputation auprès des clients

Si 5euros.com n’a pas forcément bonne réputation auprès de tous les freelances, en revanche le site est plutôt bien vu par les clients. Et pour cause, il y a de très bons freelances. J’ai moi-même beaucoup commandé sur le site et j’ai rarement été déçu. D’ailleurs, la plateforme a de nombreux clients fidèles.

Et c’est une chose qui peut rassurer les visiteurs : Voir que certaines personnes ont mis des commentaires sur plusieurs services, ça prouve que le client a été satisfait. D’ailleurs, c’est l’un des gros avantages des plateformes en ligne comme 5euros ou BeFreelancr, elles rassurent beaucoup étant donné que ce sont des tiers de confiance. Elles sont entre le freelance et la société cliente, ce qui protège les deux.

Seulement 1€ de commissions (si abonnement payant)

Sur 5euros, si vous avez un abonnement premium, vous ne payez qu’un euro sur chaque commande. De son côté, le client paye des frais bancaire en plus de sa commande. Pour que ce modèle économique soit intéressant, il faut avoir des missions régulièrement. Sinon le vendeur paye un abonnement pour rien.

Mais si vous êtes dans le cas où vous vendez plusieurs fois par mois sur la plateforme, c’est très avantageux !

👎 Les inconvénients de 5euros.com

On a vu que 5euros avait de très bons côtés, mais aucune plateforme n’est parfaite. On va donc voir les inconvénients de ce site de missions freelance.

Un abonnement assez cher et quasiment obligatoire

Sur 5euros.com, l’abonnement « Plus Standard » est actuellement à 8,99€ HT (10,79€ TTC) et l’abonnement « Plus Premium » est à 34,99€ HT (41,99€ TTC). Et je le rappelle, si vous êtes auto-entrepreneur, vous ne récupérez pas la TVA, donc ça vous fait 10,79€ ou 41,99€, c’est pas donné si vous ne faites aucune vente !

Parce qu’aujourd’hui, il est de plus en plus difficile de vendre sur 5euros sans prendre l’abonnement. D’abord parce que les profils payants (à 41,99€) sont mis en avant dans l’algorithme. Mais aussi parce qu’au fil du temps il y a de moins en moins de choses possible dans l’offre de base. C’est donc à risque à prendre ou pas.

Les clients de 5euros.com ce sont les freelances

Il faut bien comprendre une chose avec le modèle économique de 5euros.com, c’est qu’ils ne gagnent pas d’argent quand vous faites une vente (enfin oui, 1€). Là où ils gagnent de l’argent, c’est sur les abonnements des freelances. Donc leurs clients, ce ne sont pas vos clients. Leurs clients : c’est vous !

C’est important de le noter parce que la plateforme et vous, n’avez pas le même objectif. Vous avez l’objectif de trouver de nouveaux clients, et ils ont l’objectif de vous faire prendre un abonnement. Ce qui explique pourquoi ils limitent de plus en plus l’offre gratuite.

Les clients potentiels ont peu de budget

Et enfin le dernier point négatif de 5euros, c’est que les clients ne viennent pas sur ce site pour acheter des prestations de services à leur juste valeur. Ils viennent pour acheter une qualité correcte à un prix très bas. Par exemple, pour un site e-commerce complet, un développeur freelance prendra entre 1’500 et 3’000€.

Sur 5euros, ce même développeur web sera obligé de vendre à moins de 500€ pour ce même service parce que ses concurrents vendent dans ces prix. Il aura 2 possibilités : Passer 10 ou 15 jours sur un site qui va lui rapporter 500€ (et donc gagner 2 fois moins qu’un SMIC en CDI). Ou bien bâcler le travail au détriment du client.

👉 Quelles sont les alternatives à 5euros ?

On a vu les points forts et les points faibles de 5euros. Peut-être que ça vous a conforté dans l’idée de vous y inscrire. Mais peut-être aussi que vous voyez que la plateforme n’est pas faite pour vous. Si ces le cas, voici les meilleurs sites comme alternative à 5euros.com :

  • BeFreelancr.com : La plateforme de freelances gratuite avec programme de parrainage
  • Fiverr.com : La version anglophone de 5euros (c’est ce site qui a inspiré 5euros et BeFreelancr)

J’aurais pu aussi parler de la plateforme de prestataires Kang.fr, mais c’est à la fois une plateforme pour freelances, mais aussi pour les voyants. Donc assez peu cohérent.

Gagnez de l'argent avec nos concepts

Minimum 450 × plus rentable que le Livret A