Freelance : Mon avis sur le portage salarial (avantages et inconvénients)

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Dans cet article, nous allons voir ensemble les avantages et inconvénients du portage salarial. Et je vous donnerai mon avis sur ce statut.

Table des matières

Si vous voulez effectuer des missions freelance, vous avez le choix entre plusieurs statuts juridiques, comme nous l’avons vu dans le précédent article. Et parmi ces statuts, il y a celui de « portage salarial », qui est encore peu connu actuellement.

Dans cet article, nous allons voir ensemble les avantages et les inconvénients du portage salarial. Et je vous donnerai mon avis sur ce statut.

⚠️ J’ai voulu écrire cet article parce que je me suis aperçu que les textes sur le sujet étaient soit écrits par des sociétés de portage (donc trop positifs), soit par des sociétés de création d’auto entreprises (donc trop négatifs).

Et comme je n’ai aucun intérêt à ce que vous choisissiez tel ou tel statut, je peux être totalement objectif.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est l’équilibre parfait entre le statut de salarié et l’entrepreneuriat. Vous êtes à la fois salarié d’une société de portage salarial, et vous travaillez pour des clients en tant que freelance.

Vous cotisez au régime général comme tout salarié, mais en même temps vous n’avez pas de salarie fixe comme un salarié en CDI (Contrat à Durée Indéterminée).

Quels sont les avantages du portage salarial ?

Nous allons commencer par les avantages. J’en ai listé 3, et bizarrement on ne les voit pas toujours, même sur les sites spécialisés en portage, surtout le premier.

Avantage #1 ❖ Pas de lien de subordination avec le client

L’un des avantages du statut de salarié porté (c’est le nom d’un salarié en portage salarial), c’est qu’il n’y a pas de subordination envers le client. Votre patron, c’est la société de portage, pas le client.

Donc un client n’a pas à fixer vos horaires ou vos conditions de travail. En revanche, la société de portage peut le faire. En effet, vous avez un lien de subordination envers elle car c’est elle votre employeur. Vous êtes un salarié de la société, donc vous devez respecter ses ordres (ce que je trouve étrange quand on aspire à devenir plus indépendant).

Avantage #2 ❖ Pas de démarches administratives à faire envers l’URSSAF

Beaucoup de freelances font du portage salarial pour éviter les démarches administratives. Et c’est vrai, vous n’aurez pas à déclarer votre chiffre d’affaires auprès de l’URSSAF comme doit le faire un auto entrepreneur.

L’entreprise de portage salarial vous fera votre bulletin de paie et vous aurez juste à déclarer vos revenus aux impôts, comme vous le faites lorsque vous êtes salarié ou indépendant. Mais on verra dans les inconvénients qu’en portage salarial il y a aussi des contraintes administratives… beaucoup même !

Avantage #3 ❖ Une protection sociale intéressante

Vous le savez, le régime général (celui des salariés) est considéré comme plus protecteur que le régime des indépendants. C’est vrai et faux. En effet, vous pouvez très bien avoir les mêmes garanties qu’avec le régime général, en souscrivant à différentes assurances et mutuelles (qui au final reviendront moins cher).

Mais si vous êtes plus rassuré d’être dans le régime général, alors le portage salarial sera un avantage pour vous. Car sinon, le seul moyen d’être à son compte et dans le régime général, c’est d’être président de sa SASU (c’est mon cas).

Quels sont les inconvénients du portage salarial ?

On a vu les avantages du portage salarial, on va maintenant voir les inconvénients. Et j’en ai listé 4 qui sont selon moi très importants à prendre en compte dans votre choix du statut.

Inconvénient #1 ❖ Des frais et des charges sociales très élevées

Pour moi, l’inconvénient qui est rédhibitoire à ce statut, ce sont les frais et les charges sociales. En portage salarial, la société de portage prend des frais (7 à 11% de vos honoraires). Mais en plus derrière, vous avez les charges patronales et les charges salariales.

Sur 10’000€ de vente, vous allez dépenser :

  • 1’000€ de frais de société de portage
  • 2’800€ de charges patronales
  • 1’450€ de charges salariales

Soit 5’250€ volatilisés ! Il vous reste 4’750€ dans vos poches… Enfin pas tout à fait puisqu’il y aura encore l’impôt sur le revenu ! À côté de ça, un auto entrepreneur aurait dépensé 2’200€ de cotisations sociales, donc il lui resterait 7’800€ avant impôt.

Inconvénient #2 ❖ Beaucoup de paperasse

Certains avantages peuvent devenir un inconvénient. C’est le cas avec le portage salarial et le fait de ne pas avoir de contraintes administratives. En réalité, quand vous êtes un salarié porté, vous devez signer :

  • Un contrat de prestation de service
  • Un contrat de travail
  • Et une convention de portage

Alors qu’en auto entreprise, la seule « paperasse » à remplir se fait maintenant en ligne, en 2 minutes sur le site de l’URSSAF : la déclaration de chiffre d’affaires mensuelle ou trimestrielle.

Inconvénient #3 ❖ Tous les métiers ne sont pas disponibles

Il faut aussi savoir que de nombreux métiers ne sont pas possibles avec le portage salarial. Notamment tous les métiers lié aux services à la personne. Et plus généralement les services aux particuliers. Donc en portage salarial, vous pouvez seulement avoir des clients professionnels.

Et quand on réalise un travail en freelance, c’est parfois pour des particuliers et pour des personnes en création d’entreprise. C’est donc un peu bête de se couper de ces potentiels clients juste pour un statut qui offre finalement peu d’avantages à part recevoir une fiche de paie. sur laquelle votre salaire représente moins de 50% de vos honoraires !

Inconvénient #4 ❖ Vous n’êtes pas réellement indépendant

Comme nous l’avons vu en début d’article, vous n’avez pas de lien de subordination envers votre client. En gros, il n’a pas de pouvoir sur vous. En revanche, la société de portage oui ! Vous voulez vraiment devenir travailleur indépendant pour recevoir des offres d’une entreprise de portage ?

Quand on veut devenir indépendant, c’est pour l’être vraiment. Pas pour être un faux indépendant qui donne 10% de ses revenus à une boîte qui ne fait que créer un bulletin de salaire (ça prend 5 minutes à faire). Bien sûr que ça peut être une première étape vers une activité indépendante. Mais le portage salarial ne doit pas être une solution durable pour vous.

Faut-il faire du portage ou devenir auto entrepreneur ?

On a vu que la plupart des avantages devenaient des inconvénients. Mais à l’inverse, aucun des inconvénients du statut de portage salarial ne peut devenir un avantage. Alors je peux comprendre que créer une société fasse peur.

Mais sachez qu’en auto entreprise ou en entreprise individuelle, il y a peu de démarches administratives et une comptabilité simplifié (quasiment pas de compta en auto entreprise). Et si vous faites de la prestation de services, vous avez peu de clients donc encore moins de comptabilité (et encore moins si vous vendez sur des plateformes de services en ligne).

Pour finir, je voudrais répondre aux personnes qui disent :

Un entrepreneur n’aura jamais la même protection sociale qu’un salarié !

Une personne qui n’a jamais entreprit de sa vie.

Comme on l’a vu, sur 10’000€, un auto entrepreneur a 3’050€ de plus dans sa poche qu’un salarié porté. Personnellement j’ai une excellente mutuelle pour 75€ par mois chez Wemind, avec une garantie de maintient des revenus de 2’000€ par mois. Rien ne vous empêche de prendre ce type de contrat ! 😉

Dites-moi dans les commentaires si le statut de portage salarial vous intéresse et pourquoi !

Amicalement,
David.

Gagnez de l'argent avec nos concepts

Minimum 450 × plus rentable que le Livret A