Comment devenir freelance en 5 étapes simples ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Dans cet article, nous allons voir ensemble comment devenir freelance étape par étape, de la création du statut à ses premiers clients.

Table des matières

La France comptera bientôt plus d’1 million de freelances. Pourtant, beaucoup de personnes ont peur de se lancer, ne savent pas comment s’y prendre et se trouve bloqués avant même de commencer.

J’ai d’ailleurs fait un sondage hier auprès des abonnés à ma newsletter (merci pour toutes ces réponses super intéressantes 🙏) et j’ai pu voir qu’un grand nombre de personnes avaient ce blocage.

Dans cet article, nous allons voir ensemble comment devenir freelance étape par étape, de la création du statut à ses premiers clients. Vous êtes prêt ?

Les 5 étapes de base pour devenir freelance

Devenir freelance n’est pas très compliqué à partir du moment où on sait comment faire. À la fin de cet article, vous saurez les étapes à accomplir pour vous lancer en temps que freelance et tout sera plus simple pour vous.

Mais si vous avez des questions, posez-les dans les commentaires et je me ferais un plaisir d’y répondre.

Étape 1 ❖ Choisir son statut juridique

La première étape, c’est de choisir son statut juridique. Alors je ne vous dis pas forcément de vous inscrire dès le début, vous pouvez très bien commencer votre activité, vendre sur des plateformes, puis vous déclarer dès que vous voulez recevoir vos gains.

Le portage salarial

Mais en tout cas c’est une bonne chose de savoir dès le départ quelle forme juridique on va prendre. Certains freelances optent pour le portage salarial. Pour faire simple ils ont un statut de salarié et travaillent avec une société de portage.

Le statut auto entrepreneur

Cependant, la plupart des personnes qui effectuent un travail en freelance sont des travailleurs indépendants. C’est-à-dire qu’ils sont auto entrepreneur (micro entrepreneur). Ce statut permet une création d’entreprise gratuite et en quelques minutes.

L’entreprise individuelle

Un autre statut de travailleur indépendant est celui d’entrepreneur individuel. C’est une création d’entreprise assez simple et souple, avec quelques différences par rapport au statut d’auto entrepreneur.

En effet, en entreprise individuelle, vous devrez avoir une comptabilité et la faire valider par un expert comptable. L’avantage c’est que vous pourrez passer vos dépenses dans vos charges, et vos charges sociales seront calculées sur votre résultat brut (et pas sur votre chiffre d’affaires comme en auto entreprise).

La société unipersonnelle

Enfin, vous pouvez, si vous le souhaitez, créer une société unipersonnelle, c’est-à-dire à associé unique (vous). Pour cela, vous avez le statut EURL et le statut SASU. Je vous suggère de comparer pour voir quel statut serait le plus intéressant pour vous.

Comme vous pouvez le voir, il y a vraiment le choix. Et un indépendant ne fera pas l’autre. Vous devez donc regarder quelle forme juridique sera la plus intéressante pour vous.

Étape 2 ❖ Lister les services qu’on va proposer

Ensuite, on va pouvoir lister les services que l’on souhaite vendre. Pour ça, on va réfléchir à nos différentes compétences et connaissances. Sachez que même sans compétence, vous pouvez vendre des services en ligne, comme nous le voyons dans la formation « Vivre du freelancing en 7 heures par semaine ».

Vous pouvez par exemple proposer votre aide pour des tâches administratives, ou pour des petites missions comme commenter des blogs ou faire un témoignage sur un produit.

Et pour les personnes qui sont dans les métiers du web (développeur, marketing digital) les opportunités de prestations de services sont énormes ! De même si vous êtes graphiste, vous trouverez facilement des clients, surtout si vous avez un portfolio.

Je vous conseille au départ de lister un maximum de services potentiels que vous pourrez effectuer. Puis dans un deuxième temps de voir ce que vous aimeriez vendre. Parce que vous devez prendre du plaisir à effectuer une mission freelance. Vous devez aimer ce que vous faites, c’est essentiel ! 😀

Étape 3 ❖ Réfléchir aux tarifs qu’on va appliquer

Vient maintenant le temps de parler d’argent. Je sais que c’est un sujet tabou pour beaucoup de freelances. Mais ça ne doit pas l’être. Vous apportez de la valeur à des entreprises et à des personnes, c’est tout à fait normal que vous puissiez bien gagner votre vie.

Et personne n’oblige vos clients à commander vos services. Vous ne devez donc pas rougir en proposant vos prestations de services à un prix qui vous semble juste.

Le revenu net qu’on souhaite avoir

Pour fixer vos tarifs, vous devez d’abord avoir en tête le votre salaire (net) que vous souhaitez avoir, par exemple 2000€ de salaire mensuel.

Les dépenses à prévoir

Ensuite, vous allez déterminer vos dépenses de fonctionnement (logiciels, matériel, site web) dont vous avez besoin pour travailler. On va imaginer ces coûts à 250€ par mois.

Calculer son taux journalier

On sait maintenant qu’on souhaite gagner 2250€ par mois net. Je dis « net » parce qu’en auto entreprise (le statut que je vous conseille pour démarrer), vous aurez des cotisations sociales à hauteur de 25% (c’est moins, surtout avec l’ACCRE, mais partons sur ce pourcentage pour avoir une marge de manœuvre, surtout qu’il y a l’imposition sur le revenu ensuite).

Quand on ajoute ces 25%, on obtient 3000€. On doit donc faire 3000€ de chiffre d’affaires par mois. Reste maintenant à diviser cette somme par le nombre de jour de travail. Par exemple 10 jours, donc vous devez faire 300€ de chiffre d’affaires par jour de travail. C’est ce qu’on appelle votre taux journalier.

Ce taux va vous aider à fixer le tarif de vos services. Si vous mettez 3 jours à réaliser un service, vous devez le vendre 900€ par exemple.

Étape 4 ❖ S’inscrire sur des plateformes de services en ligne

Ces services que vous avez listé et que vous savez maintenant à quel prix vendre, vous allez pouvoir les mettre en vente sur des plateformes. Ces sites permettent la mise en relation entre freelance et société cliente.

Mettre ces services en vente

Sur certaines plateformes comme 5euros.com ou Fiverr, vous pourrez vendre vos micro-services à partir de 5€. Et sur d’autres sites comme BeFreelancr, vous pourrez vendre des services à tous les prix (micro-services, mais surtout services plus haut de gamme).

Ces sites vous permettent de créer plusieurs annonces pour vos services. Par exemple « Je vais vous créer un logo » et « Je vais vous créer une bannière pour Facebook ». Vous créez autant d’annonces que vous voulez.

⚠️ Sur 5euros.com désormais vous devez payer un abonnement pour mettre en ligne plus de 6 services.

Recevoir des offres de missions

Des sites comme Malt (anciennement Hopwork) ont un fonctionnement différent. Vous avez un profil ou vous présentez vos différentes compétences. Et les clients potentiels vous contacteront pour vous demander un devis.

Dans tous les cas vous pourrez trouver des missions intéressantes.

Étape 5 ❖ Créer son propre blog

En plus de ces plateformes, vous pouvez avoir une démarche active à trouver des clients en créant du contenu. Imaginons que vous écriviez un article comme celui-ci, dans lequel vous expliquez pourquoi les restaurants ont besoin d’un logo. En fin d’article vous pouvez proposer votre service de création de logo pour les restaurants.

Ce type d’articles vous permettra de faire une prospection intelligente, sans avoir à démarcher des entreprises. Là ce sont des entreprises qui viennent à vous.

Dans la formation « Vivre du freelancing en 7 heures par semaine », nous verrons ensemble comme faire, étape par étape. Vous verrez qu’on peut trouver des missions en automatique, grâce à quelques contenus que nous ne sommes même pas obligé de créer nous-même. Parce que tout le monde n’a pas forcément envie d’écrire des articles.

Envie de devenir freelance ?

Découvrez dans cette formation offerte comment devenir freelance et réussir dans votre activité.

Amicalement,
David.

Gagnez de l'argent avec nos concepts

Minimum 450 × plus rentable que le Livret A