C’est quoi être freelance ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Le mot "Freelance" est très à la mode depuis quelques années. Mais c'est quoi être freelance et quel statut a-t-on en tant que freelance ?

Table des matières

Le mot “Freelance” est très à la mode depuis quelques années. Mais c’est quoi être freelance ? Qu’est-ce qu’un freelance et quel statut ont-ils ?

Dans cet article je vais répondre aux questions de base qu’on se pose à propos des freelances. D’ailleurs n’hésitez pas à poser vos questions en commentaire.

Qu’est-ce qu’un freelance ?

Un prestataire freelance est une personne qui effectue des missions pour des clients, en étant indépendant. Le freelance n’est donc pas salarié par la société qui lui confie la mission.

On dit souvent que les freelances sont leur propre patron, dans la mesure où ils travaillent à leur compte. Alors bien sûr, ils ont des comptes à rendre à leurs clients. Mais ces clients ne sont pas leur patron. Il n’y a pas de lien de subordination entre le freelance et son client.

Qu’est-ce qu’un lien de subordination ?

Lorsqu’un salarié entre dans une entreprise, c’est l’entreprise qui fixe le salaire, les horaires et les conditions de travail. Il y a donc un lien de subordination puisque les règles sont fixées par l’entreprise qui recrute.

Un freelance en revanche n’a pas de lien de subordination avec les entreprises qui lui confie des missions freelance. C’est le freelance qui fixe son tarif, et l’entreprise accepte ou non.

De plus, la société cliente ne peut pas choisir dans quel condition va travailler le freelance, ses horaires, etc. Le freelance est libre de travailler comme il le souhaite, même si en effet il devra effectuer le travail et rendre des comptes à ses clients.

Où travaille un freelance ?

On a souvent l’image du freelance qui travaille en pyjama dans son salon. Mais est-ce que c’est un cliché ou la plupart des freelances le font vraiment ? Voyons ça ensemble.

Un freelance peut travailler dans les locaux de ses clients

Il est possible pour un freelance de travailler dans les locaux de ses clients. C’est très souvent le cas des consultants indépendants, qui ont besoins d’être présent dans les locaux de leurs clients.

Certains développeurs également préfèrent aller directement dans les bureaux de leurs clients pour réaliser leur mission freelance. C’est souvent plus simple pour des raisons matériels, mais aussi pour communiquer avec les salariés de la société.

On a aussi le cas des pigistes qui vont de rédactions en rédactions (journaux locaux ou nationaux) pour remettre leurs piges et discuter avec les chefs de la rédaction.

⚠️ Attention de ne pas avoir de lien de subordination envers l’entreprise cliente lorsque vous travaillez chez un client. Même si vous travaillez dans ses locaux, vous restez un travailleur indépendant.

La plupart des freelances travaillent à leur domicile

Mais c’est vrai que la plupart des freelances travaillent de chez eux. Il y a d’ailleurs un véritable engouement sur l’art de travailler de chez soi. Comment bien s’organiser ? Comment dissocier le travail et la vie personnelle ? Tant de sujets passionnants.

Même si ça peut arriver de travailler en jogging quand on a une activité indépendante, vous verrez qu’on prend aussi beaucoup de plaisir à s’habiller comme si on allait travailler au bureau !

Beaucoup de freelances travaillent en espace de coworking

Quand j’ai commencé en tant que freelance, je travaillais de chez moi. Mais rapidement, j’en ai eu marre et par hasard il y avait un coworking qui allait ouvrir près de chez moi : Now Coworking Rouen.

C’était un vrai plaisir de travailler là-bas, même si les espaces de coworking n’ont pas que des avantages.

En tout cas c’est une opportunité de sortir de chez soi, de rencontrer de nouvelles personnes avec qui il sera parfois possible de travailler (clients, prestataires, partenaires).

De plus en plus de freelances deviennent digital nomad

Mais on ne pouvait pas parler de lieu de travail des freelances sans parler du phénomène digital nomad. Depuis plusieurs années, de plus en plus de freelances voyagent partout dans le monde et emmènent leur business dans leur sac à dos.

Et c’est vrai que si vous voulez voyager toute l’année, devenir freelance est une excellente opportunité. Vous pourrez ainsi travailler tout en voyageant (ou le contraire) !

Combien y-a-t-il de freelances en France ?

Il y a 10 ans, il y avait moins de 400’000 freelances en France. Aujourd’hui, on dépasse le million de freelances en France.. Et le nombre de travailleurs indépendants va continuer d’augmenter. En effet, la plupart des entreprises préfèrent maintenant créer des offres de missions freelances sur des sites comme Malt (anciennement Hopwork) ou BeFreelancr, que d’embaucher des salariés.

Les indépendants ont l’avantage de ne pas augmenter les charges fixes d’une entreprise. Donc c’est une sécurité pour l’entreprise.

Je m’explique. Vous êtes un chef d’entreprise et avez besoin de temps en temps d’améliorer votre site web et de faire quelques créations graphiques. Vous n’allez pas recruter un développeur et un graphiste puisque vous n’avez pas besoin à temps plein.

Vous allez plutôt aller sur une plateforme de mise en relation comme Malt ou BeFreelancr, et vous allez trouver votre développeur freelance et votre graphiste freelance.

Quelles sont les statuts des freelances ? (auto-entrepreneur, entreprises individuelle et parfois même société)

On parle souvent du “statut freelance“, mais être freelance ce n’est pas un statut. Être freelance veut simplement dire qu’on a un statut de travailleur indépendant, mais ce n’est pas un statut juridique. Voyons donc les différentes formes juridiques qu’on peut choisir. Parce que le choix du statut est extrêmement important quand on lance son activité.

Portage salarial

La première forme juridique qu’on peut citer est un peu spéciale. C’est le portage salarial. Dans ce cas, vous êtes indépendant mais pas vraiment. En gros vous êtes une sorte de salarié d’une société de portage salarial.

Le portage salarial est une relation contractuelle tripartite dans laquelle un salarié porté ayant un contrat de travail avec une entreprise de portage salarial effectue une prestation pour le compte d’entreprises clientes.

Définition du site officiel Service Public

Je ne m’attarde pas sur ce statut parce que je vous conseille plutôt les statuts suivants.

Auto entreprise

C’est le statut juridique le plus simple à mettre en place, et donc le préféré des freelances. Le statut auto entrepreneur a permis à des centaines de milliers de personnes de se lancer sans risque.

En effet, avec ce statut, vous ne payez des charges sociales que si vous réalisez un chiffre d’affaires. Donc si vous réalisez 0€, vous ne payez rien, ce qui est plutôt rassurant ! Je vous conseille ce statut pour débuter en étant serein.

Entreprise individuelle (entrepreneur individuel)

Le statut auto entrepreneur qu’on vient de voir (aussi appelé micro entrepreneur) a un plafond. Donc si vous dépassez ce plafond, vous allez devoir changer de statut.

Dans ce cas, vous avez le choix entre :

  • L’entreprise individuelle
  • Et la société

Si vous êtes à 2 ou plus, vous serez obligé d’opter pour la création d’une société. En revanche, si vous êtes seul, vous avez le choix. Donc faites bien le calcul pour voir ce qui est intéressant pour vous.

En étant entrepreneur individuel, le gros avantage est que la comptabilité est assez légère. De plus, vous êtes libre de vous verser la rémunération que vous voulez puisque vous et votre entreprise êtes la même personne.

Donc en entreprise individuelle (comme en micro entreprise) vous payez l’impôt sur le revenu et pas l’impôt sur les sociétés.

Société

Si vous choisissez de passer en société, vous avez plusieurs choix. Si vous êtes seul, vous allez créer une société unipersonnelle (un seul actionnaire) comme une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ou une SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle).

Et si vous êtes à 2 ou plus, vous allez devoir créer une SARL (Société À Responsabilité Limitée), c’est une EURL mais avec plusieurs associés. Ou bien une SAS (Société par Actions Simplifiée).

Il n’y a pas de meilleur choix, tout dépendra des salaires et des dividendes que vous prévoyez de prendre. Le mieux sera de faire une simulation avec les taux de cotisations sociales et d’impôt sur les sociétés.

Comment devenir freelance ?

Si vous souhaitez vous lancer, je vous ai préparé un article pour vous montrer étape par étape comment devenir freelance.

Amicalement,
David.

Vous avez aimé cet article ? Donnez-nous du courage en laissant 5 étoiles ! 🥰

0 / 5

Your page rank:

Vous souhaitez vous former gratuitement ?
Suivez notre semaine de formation gratuite sur le freelancing.
Vous souhaitez vous former comme un pro ?
Suivez notre formation premium avec plus de 9 heures de contenu.
Vous souhaitez vendre vos services en ligne ?
Rejoignez la plateforme BeFreelancr pour vendre vos prestations.