Salaire d’un traducteur : Combien gagne un traducteur ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Aimez-vous la traduction? Souhaiteriez-vous être un traducteur ? Découvrez ici combien gagne un traducteur d’abord.

Table des matières

Il peut exister de nombreux facteurs qui impactent le salaire d’un traducteur.Le tout premier c’est que le traducteur ou la traductrice doit maitriser plusieurs langues sans compter sa langue maternelle. Bien évidemment, le nombre de langues maitrisées qualifie chaque traducteur. Ceux qui connaissent plus sont toujours mieux payés. Toutefois, il existe également d’autres facteurs qui définissent la rémunération d’un traducteur. Dans cet article, nous allons découvrir combien gagne un traducteur en général.

Quelles sont les causes des différences des salaires des traducteurs indépendants ?

Si vous exercez votre métier de traducteur à votre compte, il existe divers facteurs qui peuvent influer sur votre salaire. Effectivement, il peut s’avérer difficile de définir ses prix, car il s’agit d’une œuvre d’ordre intellectuel et non d’un produit physique.

À cet effet, ce n’est donc pas une meilleure idée de se référencer aux tarifs de ses confrères de métier comme ceux sur BeFreelancr. Dans un premier temps, il vous faut prendre en considération la complication de chacune de vos prestations et le temps consacré.

Voici donc quelques facteurs qui peuvent influencer le salaire du traducteur :

Les langues maitrisées

Ce que vous allez gagner dépendra partiellement du nombre de langues étrangères que vous pratiquez. Généralement, les langues les plus maitrisées des traducteurs français sont l’anglais et l’espagnol. De toute évidence, les interprètes les plus recherchés sont ceux qui parlent parfaitement des langues peu courantes. Sur ce, la rémunération est plus élevée.

Le type de prestation en termes de traduction

Il se peut qu’on sollicite votre service pour interpréter des dossiers particuliers qui nécessitent des compétences particulières.

Il peut s’agir des documents de ces types :

  • Médical
  • Judiciaire
  • Industriel
  • Informatique
  • Financier
  • Informatique et technologique
  • Sciences (physique-chimie, mathématique, etc.)

Ces genres de thématiques nécessitent en effet des compétences avérées,à noter que peu de traducteurs sont à la hauteur de ces missions.

Le format des documents à travailler

Dans le métier de traducteur, il faut s’attendre à travailler sur des documents à différents formats. Généralement, les documents textes sont les plus classiques.

Par contre, certains formats de documents requièrent beaucoup de travail, ce qui peut favoriser une hausse de prix.

Il peut s’agir de :

  • Documents manuscrits
  • Documents non éditables (PDF, JPEG…)
  • Documents de sous-titres vidéo
  • Enregistrements audio ou vidéo
  • Documents HTML.

La quantité des documents à traiter

À moins que vous proposiez votre service aux prix forfaitaires, il est plus judicieux de facturer chaque mission de traduction par mot. Ainsi, votre salaire sera défini de manière plus juste et convenable à la réalité de la prestation offerte.

Le statut professionnel

Si vous êtes un traducteur possédant un certificat en traduction, cela justifie certainement le coût élevé de votre tarif. Cependant, il faut noter que ce statut n’a pas vraiment beaucoup de valeur que sur certains types de documents, comme : médical, légal, etc.

Les deadlines des missions

La date limite du travail peut constituer aussi un élément essentiel qui vous permettra de fixer vos tarifs. Autrement dit le deadline. Par exemple, si votre client veut que vous traduisiez un document de but en blanc, vous avez le droit de lui demander un rajout.

Parce qu’un court deadline demande de travailler plus rapidement en toute efficacité. Sans oublier que vous devez mettre vos autres missions de côté. Et pareille pour les missions de traduction qui doivent être réalisées les jours fériés ou les weekends ou encore pour les documents urgents.

Les qualités requises dans le métier de traducteur

Comme dans tous les autres domaines professionnels, il existe certaines qualités exigées pour un traducteur professionnel. Entre autres :

  • La maitrise d’une langue étrangère au minimum
  • La maitrise parfaite de sa langue maternelle sur tous les plans (grammaire, vocabulaire, lexique…)
  • La grande certitude et précision linguistique
  • La capacité de discerner les différences sémantiques d’une langue à une autre
  • La maitrise des recherches sur Internet
  • L’aptitude à respecter les consignes de A à Z
  • Les parfaites connaissances des logiciels de TAO (Traduction Assistée par Ordinateur)
  • La polyvalence à travailler sur différents types de documents
  • Être réactif et organisationnel

Il importe de dire qu’en France, le salaire d’un traducteur se trouve dans l’intervalle de 907€ et 5 320€ mensuels. Mais tout dépend de l’expertise de chaque prestataire.

Vous avez aimé cet article ? Donnez-nous du courage en laissant 5 étoiles ! 🥰

Salaire d’un traducteur : Combien gagne un traducteur ? Aimez-vous la traduction? Souhaiteriez-vous être un traducteur ? Découvrez ici combien gagne un traducteur d’abord.
5 1 5 1
0 / 5

Your page rank: