Peut-on toucher le chômage en étant freelance ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Si la question peut-on toucher le chômage en étant freelance vous intrigue, découvrez dans cet article la réponse à cette question.

Table des matières

Se lancer dans le domaine du freelancing n’est pas une décision à prendre à la légère. Pourtant, de plus en plus d’actifs souhaitent faire le grand saut et se libérer du salariat. Seulement, pour la plupart d’entre eux, il faut impérativement surveiller ses arrières. L’unique moyen pour y parvenir est de prétendre à l’allocation d’aide au retour à l’emploi ou ARE du Pôle emploi. Mais peut-on toucher le chômage en étant freelance, en toute légalité ? Nous faisons le point dans cet article.

Zoom sur l’allocation d’aide au retour à l’emploi

L’allocation d’aide au retour à l’emploi ou allocation chômage est un revenu de remplacement. Il est versé par Pôle emploi sous un certain nombre de conditions pour les demandeurs d’emploi et les salariés ayant perdu involontairement leur emploi. Elle est financée par les impôts, les cotisations des employeurs ainsi qu’une partie de la CSG.

Voici plus de détails concernant cette allocation

Qui peut bénéficier d’une allocation d’aide au retour à l’emploi ?

Comme dit plus haut, l’allocation est destinée aux demandeurs d’emploi ou à des salariés ayant fait l’objet d’un licenciement. Les démissionnaires ne sont généralement pas concernés, si le motif de sa démission n’est pas légitime.

Mais aujourd’hui, les entreprises indépendantes ont désormais le droit aux allocations, bien que soumises à des conditions très strictes.

Combien de temps peut-on toucher l’allocation d’aide au retour à l’emploi ?

En 2020, la durée minimale pour percevoir une allocation est de six mois, contre quatre mois auparavant.

Le bénéficiaire peut en percevoir sur une durée maximale de 24 mois s’il a moins de 53 ans au moment de la rupture de son contrat. Mais s’il a eu plus de 53 ans lors de la fin de son contrat, la durée de la prestation peut se prolonger jusqu’à 36 mois.

Sachez entre autres qu’entre deux demandes que vous déposez à Pôle emploi, vous devez avoir travaillé au moins six mois.

Est-ce possible de toucher le chômage en étant freelance ?

Comme dit plus haut, un travailleur indépendant comme sur BeFreelancr peut aujourd’hui bénéficier d’une allocation, mais sous certaines conditions. Dans ce cas, le montant de votre allocation varie selon le chiffre d’affaires que vous générez. La somme ainsi perçue se calcule comme suit :

  • Soustraire 70 % du revenu qu’on contracte suite à l’activité aux allocations.
  • La somme ainsi obtenue est divisée par l’allocation journalière sans activité non salariée, ce qui permet d’obtenir le nombre de jours par mois pour recevoir l’allocation.
  • Multiplier l’allocation journalière avec ce résultat. Puis additionner ce qui en découle à votre revenu brut pour obtenir la somme que vous percevrez.

Et notez que dans le cas où votre entreprise fait l’objet d’un redressement ou d’une liquidation judiciaire, vous aurez droit à une allocation. Elle est fixée à 800 € par mois et la prestation dure six mois.

Quels sont les avantages de cumuler le chômage en étant freelance ?

Il y a de grands avantages à cumuler chômage et freelance. D’abord, cela constitue un atout majeur vis-à-vis de vos éventuels recruteurs. En fait, une activité en freelance peut valoriser votre expertise, mais pas seulement. Cela vous aide aussi à développer votre réseau professionnel.

Plus largement, cela veut dire qu’il n’y aura pas d’espace vide dans votre CV. C’est-à-dire entre la fin de votre ancien contrat et celui que vous apprêtez à signer. En effet, cela témoignera de votre sérieux et de votre forte motivation chez votre futur employeur.

Côté personnel, en cumulant le chômage étant freelance, vous gagnerez davantage en confiance. Vous pouvez jauger votre capacité et vos compétences à gérer des projets en solo.

En fin de compte, vous avez tout intérêt à cumuler votre chômage tout en exerçant une activité en tant qu’indépendant.

Quel statut convient pour cumuler le chômage et être freelance ?

Pour démarrer une activité en freelance tout en cumulant le chômage, vous devez adopter un statut pour votre activité. Cela vous permet de l’exercer en toute légalité. Pour cela, vous avez le choix entre le statut de :

  • Micro entreprise, ou
  • SASU/EURL, etc.

D’abord, adopter le statut de micro entreprise vous permet de cumuler le chômage étant freelance, mais ce n’est pas aussi avantageux. En fait, en tant que micro-entrepreneur, votre chiffre d’affaires ne pourra pas dépasser un certain seuil. Ce qui implique que vous n’aurez pas la possibilité de faire prospérer votre entreprise.

Quant au statut SASU ou EURL, vous pouvez bénéficier d’une allocation même en créant ces types d’entreprises. Mais la seule condition à cela est que vous ne devez pas percevoir de salaire. Vous devez donc être un dirigeant non-salarié.

Vous avez aimé cet article ? Donnez-nous du courage en laissant 5 étoiles ! 🥰

Peut-on toucher le chômage en étant freelance ? Si la question peut-on toucher le chômage en étant freelance vous intrigue, découvrez dans cet article la réponse à cette question.
5 1 5 1
0 / 5

Your page rank: