Peut-on être traducteur sans diplôme ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Vous etes intéressés par le métier de traducteur? Vous etes sans diplome? On vous donne la solution pour être un traducteur sans diplôme.

Table des matières

Ça va sans dire que le métier d’un traducteur demande de nombreuses compétences. Mais pour certaines personnes sans diplôme, se lancer dans ce domaine semble impossible.

On doit tout de même admettre que les diplômes de traducteur, cela existe bel et bien. Comme dans les autres domaines d’ailleurs.

Dans cette perspective, n’est-il donc pas possible d’être traducteur sans diplôme ? Voyons ensemble si ce métier peut être exercé sans diplôme.

Que fait un traducteur?

Pour une simple définition, le métier d’un traducteur consiste bien évidemment à traduire les documents qu’on lui confie.

Pour un traducteur indépendant ou freelance, il peut être capable de traduire sur une ou plusieurs langues. En outre, il peut aussi se spécialiser sur un domaine précis, comme : littéraire, juridique, scientifique, médical, etc.

Peut-on exercer le métier de traducteur sans diplôme ?

Dans un premier temps, il faut noter que le métier de traducteur fait partie des professions libérales non réglementées. Ce qui signifie que, vous pouvez l’exercer sans avoir à décrocher de certification officielle. Pour en être plus clair, il est possible de devenir traducteur sans diplôme.

Important à savoir

Théoriquement, on peut bien devenir traducteur sans diplôme particulier. Mais sur le point de vue pratique, savoir parler couramment et comprendre parfaitement une langue ne suffit pas à remplir le métier de traducteur.

De ce fait, il faut comprendre que la traduction est un travail qui demande de :

  • Avoir une maitrise parfaite sur les langues pratiquées : il s’agit bien sûr de traduire une langue source vers une langue cible en prenant en compte certains points (à savoir : acuités contextuelles et linguistiques).
  • Avoir une bonne méthodologie du métier

 Comment faire donc pour être traducteur sans diplôme ?

Tout est possible, peu importe votre âge. Il vous suffit de suivre le principe de reconversion. L’essentiel c’est que vous avez beaucoup d’intérêt sur le métier. Pour pouvoir traduire efficacement, vous devez avoir une maitrise parfaite d’une ou plusieurs langues étrangères.

Mais pour vous mettre bien à la hauteur, il vous est aussi possible de suivre certaines formations ou études en traduction. Après cela, vous devenez un traducteur indépendant.

Vous pouvez suivre ces formations :

  • À l’université : vous pouvez y choisir de diverses formations en traduction. À noter que certaines sont spécifiques suivant un secteur respectif (judiciaire, sous-titrage, etc.) ou encore par langue.
  • Dans une école payante : sur cela, il y a par exemple l’ESTRI ou l’ETL.

Il faut noter que ces écoles privées offrent des formations qualifiantes sur des tarifs abordables.

Quels sont les statuts des traducteurs professionnels indépendants

D’un point de vue général, on peut distinguer deux profils de traducteurs indépendants :

  • Les traducteurs ayant suivi des formations et décrochés des diplômes spécifiques
  • Les traducteurs sans formation, mais maitrisant parfaitement les langues étrangères. Il faut noter que ces traducteurs sont souvent natifs du pays, ou ayant passé de longs séjours à l’étranger.

Les qualités requises pour être traducteur

Le métier de traducteur indépendant comme les freelances sur BeFreelancr nécessite :

            – Avoir une ambition sur l’apprentissage de langues étrangères.

            – Avoir une aptitude sur l’écriture : car il ne suffit pas de traduire textuellement, mais aussi de respecter l’âme du contenu.

            – Avoir une bonne culture générale : le traducteur peut être amené à travailler sur divers types de documents.

            – Être méticuleux dans le travail de traducteur.

Conclusion

Pour résumer tout ce qu’on a dit, il n’est pas impératif de suivre des formations certifiantes ou des études diplômantes pour être traducteur. Mais dans le métier, il est en revanche obligatoire d’avoir une parfaite maitrise des langues étrangères pratiquées. Cela, en compréhension, en oral et en écrit.

Sous réserve que le traducteur dispose de références fermes ou d’un savoir-faire incontestable, l’acquisition d’un diplôme ou d’un certificat en traduction s’avère nécessaire. De toute manière, il constitue un véritable gage de qualité pour les clients. Ce qui pourra permettre de trouver des missions de manière régulière.

En plus, un diplôme est exigé lorsqu’on projette de travailler avec une agence. Sinon, vous pouvez vous lancer dans le métier de traducteur même sans diplôme.

Vous avez aimé cet article ? Donnez-nous du courage en laissant 5 étoiles ! 🥰

Peut-on être traducteur sans diplôme ? Vous etes intéressés par le métier de traducteur? Vous etes sans diplome? On vous donne la solution pour être un traducteur sans diplôme.
5 1 5 1
0 / 5

Your page rank: